Le Théâtre d’Agriculture et mesnage des champs,
d'Olivier de Serres, seigneur du Pradel.

Frontispice 1600De récentes recherches nous ont permis de réactualiser la liste des édition du Théâtre d'Agriculture établie en 1805 par Jean Baptiste Huzard.
Nous avons vérifié cette liste en consultant les catalogues des grandes bibliothèques mondiales.
Ce travail nous a permis de découvrir la mystérieuse édition pirate de 1608 chez Abraham Saugrain, combattue par Olivier de Serres. Ici.

Liste actualisée des éditions intégrales du théatre.

Ci-contre, le frontispice de la toute première édition de 1600.

  • Édition N° 1 – 1600, Paris, par Jamet Métayer, 1004 p. in-folio.
  • Édition N° 2 – 1603, Paris, chés (sic) Abraham Saugrain, 1350 exemplaires, 907 p.
  • Édition N° 3 – 1605, Paris, chés (sic) Abraham Saugrain, 997 p.
  • Édition N° 3 bis – 1608, Paris, chez Abraham Saugrain, ex. unique (i.e. 1605), 997 p. 3 volumes. Invendus de 1605 reconditionnés.
  • Édition N° 3 ter – 1608, Paris, chés (sic) Abraham Saugrain, ex. unique (i.e. 1605), 997 p. 1 volume. Invendus de 1605 reconditionnés.
  • Édition N° 4 – 1608, Paris, chez Jean Berjon, 908 p.
  • Édition N° 4 bis – 1608, Paris, chés (sic) Abraham Saugrain, ex. unique, 907 p. Édition pirate combattue par Olivier de Serres.
  • Édition N° 5 – 1611, Genève ou Cologni, par Matthieu Berjon, 1198 p. in-octavo en 2 volumes.
  • Édition N° 6 – 1615, Paris, chés (sic) Abraham Saugrain, 907 p. Invendus de l'édition pirate de 1608 reconditionnés.
  • Édition N° 7 – 1617, Paris, chés (sic) Abraham Saugrain, 907 p. Invendus de l'édition pirate de 1608 reconditionnés.
  • Édition N° 8 – 1619, Genève, pour Pierre et Jacques Chouët ou par Matthieu Berjon, 878 p.

Mort d'Olivier de Serres en 1619. Seules les quatre premières éditions ont été supervisées et modifiées par Olivier de Serres.
Ce sont les seules à posséder les gravures bois originales appartenant à Olivier de Serres.

  • Édition N° 9 – 1623, Rouen, chez Louys Du Mesnil, Jacques Holland, Claude Villain, David Geuffroy, 907 p.
  • Édition N° 10 – 1623, Rouen, chez Robert Valentin, Manassez de Preaulx, Jean Osmont, 908 p.
  • Édition N° 11 – 1629, Genève, pour Pierre et Jacques Chouët, 878 p.
  • Édition N° 12 – 1635, Rouen, chez Robert Valentin, Jean de la Mare, 908 p.
  • Édition N° 13 – 1636, Genève, citée par Huzard, édition fantôme inexistante.
  • Édition N° 14 – 1639, Genève, pour Pierre et Jacques Chouët, 878 p.
  • Édition N° 15 – 1646, Rouen, chez Jean Berthelin, 908 p.
  • Édition N° 16 – 1651, Genève, pour Samuel Chouët, 878 p.
  • Édition N° 17 – 1661, Genève, pour André Chouët, citée par Huzard, édition fantôme inexistante.
  • Édition N° 18 – 1663, Rouen, chez David Berthelin, Clément Malassis, Jean Machuel, Jacques Besongne, Vaultier, Herault, Louis Costes, 908 p.
  • Édition N° 19 – 1675, Lyon, chez Mathieu Libéral, Antoine Beaujollin, Jean-Baptiste Deville, Jean Bruyset, Claude Bachelu, Jean Carteron, 902 p.
  • Édition N° 19 bis – 1685, Rouen, chez Jean de La Mare, ex. unique, date modifiée, 908 p.
  • Édition N° 20 – 1802, Paris, chez Meurant, remis en français par A. M. Gisors, 4 volumes.
  • Édition N° 21 – 1804/1805, Paris, de l’imprimerie de Madame Huzard, d’après l’édition 1603, en 2 ou 4 volumes.
  • Édition N° 21 bis – 1807, Paris, de l’imprimerie de Madame Huzard, exemplaire unique, en hommage à Olivier de Serres, pour M. d’Arlempde de Mirabel, en 4 volumes.
  • Édition N° 22 – 1973, Grenoble, Dardelet, gravures de Jean Chièze, d’après l’édition 1804/1805, en 2 volumes.
  • Édition N° 22 bis – 1979, Grenoble, Roissard et Dardelet, en 4 volumes.
  • Édition N° 23 – 1991, Genève, Slatkine, fac similé de l’édition 1605, 997 p.
  • Édition N° 24 – 1997, Arles, Actes Sud, d’après l’édition 1804/1805, vignettes bois de 1600, 1 461 p.
  • Édition N° 25 – 2001, Arles, Actes Sud, 1 545 p.

Le vétérinaire Jean Baptiste Huzard déclarait posséder dans sa bibliothèque personnelle 15 exemplaires différents du Théatre d'agriculture, sans compter la 21eme à laquelle il a contribué, ainsi que les deux opuscules édités à part.
Son épouse, Rosalie Huzard imprimeur à Paris a imprimé la 21eme édition de 1804/1805, dans laquelle figure la bibliographie réalisée par son mari.


Les opuscules publiés à part, Olivier de Serres.

Deux opuscules extraits du théatre d'agriculture, ont été publiés par anticipation du livre lui-même. Ils figurent dans toutes les éditions sauf dans celles de 1600 et 1802.

N° Edition Année   Éditeur/ Traducteur Contenu / remarques
1 1599 M.D.C. Par Jamet Métayer, Paris, 119p La Cueillette de la soye, par la nourriture des vers qui la font.
2 1603 M.DC.III. Erhard Cellius
/ Jacob Rathgeben
Seydenwurm, Traduction Allemande (Vers à soie)
3 1603 M.DC.III. Chez Abraham Saugrin, Paris,
In-8° 27p
La Seconde richesse du meurier-blanc, qui se treuve en son escorce, pour en faire des toiles de toutes sortes.
4 1607 M.DC.VII. Felix Kingston/Nicolas Geffe The perfect use of silkworms, Traduction anglaise (Cueillette de la soie et seconde richesse du murier)
5 1795   par Broussonet La Seconde richesse du meurier-blanc, précédée d'un opuscule de Pierre Richier de Belleval
6 1843   Bouchard-Huzard/ Bonafous La Cueillette de la soye, par la nourriture des vers qui la font.
7 1863   Vingtrinier/Culty

LA SOIE LES VERS ET LES COCONS TIRÉS DU THÉÂTRE D'AGRICULTURE.
La Cueillette de la soye, par la nourriture des vers qui la font.

soie

 

 

1) La Cueillette de la soye, par la nourriture des vers qui la font (1599).

Eschantillon du Théâtre d'agriculture d'Olivier de Serres
.
119 pages Editeur : J. Mettayer à Paris 1599.
Cet opuscule figure au chapitre XV lieu V des éditions 1603 et suivantes.

Cet ouvrage fut réédité en 1843 chez Mme Vve. Louis Bouchard-Huzard avec annotations de Matthieu Bonafous. Matthieu Bonafous(1793-1852) est un agronome français reconnu pour ses travaux sur la sériciculture.

meurier

2) Seydenwurm 1603,

traduction en allemand par Jacob Rathgeben de La Cueillette de la soye, par la nourriture des vers qui la font... Illustration ci-contre.

 

3) La Seconde richesse du meurier-blanc, qui se treuve en son escorce, pour en faire des toiles de toutes sortes...(1603).



Eschantillon de la 2de édition duThéâtre d'agriculture d'Olivier de Serres.
28 pages A. Saugrain Paris 1603.
Dédicace à Messire Pompone de Bellievre.
Cet opuscule figure au chapitre XVI lieu V des éditions 1603 et suivantes.

Cet opuscule fut réédité en 1795 par Pierre Richier de Belleval.

 

4) The perfect use of silkworms 1607,

cette traduction en anglais par Nicolas Geffe contient bien les deux opuscules: la Cueillette de la soye et la Seconde richesse du meurier-blanc.


Les éditions partielles du Théâtre d’agriculture

1695 Grenoble, extraits. L'agriculture et menagerie des champs et de la ville, chés Alexandre Giroud, 252 p. + 11p.

1873 Paul Favre, Niort, lieu 1. Le Théâtre d’agriculture et mesnage des champs, Du devoir du mesnager, imprimeur Niort et Sagnier à Paris, 86p. + 3p.

1874 Paul Favre, Niort, lieu 2. Le Théâtre d’agriculture et mesnage des champs, Du labourage des terres à grains, imprimeur, 108p. + 3p.

1941 Firmin Didot, Paris, extraits. Olivier de Serres, père de l'agriculture française. Le Théâtre d'agriculture et mesnage des champs. Pages choisies, précédées d'une lettre de Philippe Pétain. . Petit in 8° Broché, 325 pages. Portrait frontispice d'Olivier de Serres. Tirage à 200 exemplaires numérotés dont 140 lafuma.

1941 Plon Paris, extraits. Le Théâtre d'agriculture et mesnage des champs par Olivier de Serres, préface de Philippe Pétain. Editions d'Histoire et d'Art, Librairie Plon, Les Cahiers de l'unité française. In-8 broché, 135 pages.

1947 Maurice Savin Paris, lieu 3. Escrits sur la vigne et le vin. A l'enseigne de Colbert, in-8, 211 pages, 26 lithographies originales en couleur.

1968 Lienhart, Aubenas, extraits. Le théâtre d'agriculture, extraits. Introduction de Gustave Thibon et Charles Forot. Gravures de Jean Chièze. Comité National Olivier De Serres. In-8° broché / 112pp


Le théatre d'agriculture numérisé.

Désormais, ce sont sept versions intégrales numérisées du théâtre d'agriculture qui sont accessibles depuis votre site.
1600, 1603, 1617, 1623, 1651, 1802 et 1804/1805. Outre ces versions image, nous avons établi une version texte 1804/1805.

Une assez belle édition 1804/1805, intégralement numérisée, nous vient du Brésil, ayant appartenu au comte César de Valperga.
Elle permet de voir l'évolution de l'oeuvre et sa trés belle reprise de l'an XII (Tome 1) et de l'an XIV (Tome2).
Cette très intéressante version est commentée par les savants de l'époque. On trouve les signatures de Parmentier, Vilmorin, Huzard, de Perthuis, Chaptal... pour les plus connus.

Pour nos adhérents, en savoir plus...

Souscripteurs à l'édition 1804/1805

On y découvre aussi les nombreux souscripteurs (439 souscripteurs), dont l'Empereur (1ex), l'Impératrice (1ex), 
Lucien Bonaparte (1ex), Joseph Bonaparte (1ex), le ministre de l'intérieur Parmentierpour 200 exemplaires, 19 préfets et 4 sous-préfets,
sept généraux, sept sénateurs et cinq députés, six membres du tribunat.

De nombreux libraires français et étrangers, les sociétés d'agriculture, Chaptal, François de Neufchateau, Vilmorin...
Les plus aisés des souscripteurs ayant commandé des exemplaires sur papier vélin comme il se doit.   

Ci contre, Parmentier à sa table de travail.
L'édition de 1804 est ouverte bien en évidence...
Dumont François, l'Aîné (1751-1831).        

De nombreus souscripteurs ardèchois comme le maire d'Aubenas (2 ex.), un juge de paix de Villeneuve de Berg,
un commerçant d'Annonay, M. Robert préfet de l'ardèche (4ex). Chacun met en avant sa qualité de propriétaire ou exploitant agricole.

On trouve surtout le citoyen d'Arlempde de Mirabel, "descendant" d'Olivier de Serres, propriétaire du Pradel (1 ex. sur vélin).
Il s'agit vraissemblablement de Antoine Régis-Augustin d'Arlempde Marquis de Mirabel qui était bien propriétaire du Pradel à cette date. Il n'était pas le descendant direct d'Olivier de Serres; il s'agit d'une approximation ou d'un raccourci flateur commis au moment de la souscription. Une de ses lointaines arrière-tantes avait épousé François de Serres, petit fils d'olivier de Serres. Ce dernier, mort aprés sa descendance avait légué Le Pradel à sa belle famille, les d'Arlempde de Mirabel. La gravure en première page du tome 1 le désigne plus justement comme héritier par les femmes du domaine du Pradel. Voir Généalogie.


Accéder à l'oeuvre

Pour nos adhérents, analyses et versions numériques sont accessibles en page Frontispices et Editions numériques.

Une réimpression de l'oeuvre d'Olivier de Serres a été réalisée en 1991 à Genève (Slatkine), à l'initiative de l'Institut Olivier de Serres. Ce très bel ouvrage en Fac similé intégral est en vente à l'institut Olivier de Serres, 07170 Mirabel.

Bon de commande ici


Le nouveau Théâtre d’Agriculture et mesnage des champs, Louis Liger.

Liger (Louis) (1658-1717). Agronome français qui écrivit de nombreux ouvrages, dont le Nouveau Théâtre d'Agriculture. Ce nouveau théatre sera écrit par Louis Liger et édité pendant la pèriode "d'oubli" de la version originale d'Olivier de Serres, en 1712, 1713, 1721, 1723, 1798. Elle passe sous silence son illustre prédécesseur...

Le nouveau théâtre d'agriculture & ménage des champs; par le fieur Liger. Parischez Beugnié, 1713 , in-4°. figures.

L'intérieur et la basse-cour de la maison rustique. Les bâtiments. La volaille. Les chevaux. Des mouches à miels et des vers à soie. Commerce, débit, usage et qualités de tout ce qui se tire de la basse-cour. Les terres aux champs... Culture générale de toutes sortes de jardins. Le jardin potager... Le jardin des simples, ou la botanique et une pharmacie ou apoticairerie familière. La vigne et les boissons. Les étangs, la pêche, la chasse. La cuisine et l'office. Les oiseaux de volière. La cuisine, la pâtisserie, les confitures et les liqueurs.

"Le nouveau théâtre d'agriculture de Liger n'est qu'un plagiat des ouvrages qui traitent de l'éçonomie rustique, il est divisé en cinq livres subdivisés en chapitres; Compilateur infatigable, Liger s'est reproduit fous toutes sortes de formes, & s'est approprié tout ce qui avoit été écrit avant lui sur les objets qu'il traitoit; il s'est souvent copié lui-même." Par Esprit-paul DE LAFONT-POULOTI.
Voici l'intégralité de l'édition originale de 1713 du nouveau théatre de Louis Liger chez Michel David. 

Jean Liebault (1535-1596) était médecin et agronome, né à Dijon. Il avait épousé la fille de l'imprimeur Charles Estienne et on lui doit l'édition, en 1572, de L'Agriculture et Maison Rustique (1564), la première édition d'une série de manuels aux titres emblématiques: Les Maisons rustiques.


Les Frontispices du théatre.

Nous avons rassemblé ci-dessous les miniatures de 25 éditions différentes du théatre d'agriculture, classées par ordre chronologique.
Sans étre exhaustive, cette liste montre bien la diversité et le succès de l'ouvrage.
Nous avons créé un petit recueil de l'ensemble de ces documents.

Vous possédez l'une de ces éditions, aidez nous à mieux les connaitre en nous communiquant une photo de qualité ou un scan du frontispice. Webmestre
Il nous manque les frontispices des éditions N°11 (1629) 12 (1635), 13 (1636 existence douteuse), et 17 ( 1661 existence incertaine) ainsi que nombre des variantes citées ci dessous.

 

16 Frontispices

 

 

1600, 1603, 1605, 1608,

 

 

 

 

 

 

1611, 1615, 1617, 1619,

 

 

 

 

 

 

trois 1623 et 1629

 

 

 

 

 

 

Deux 1646, 1651, 1663

 

 

 

9 Frontispices

 

 

 

 

Quatre 1663

 

 

 

 

 

1675, 1802, 1804, 1807,

 

 

 

 

 

1973

 

 

 

 


Institut Olivier-de-SERRES

Association Loi de 1901, fondée en 1939.

Institut Olivier-de-Serres, 1064 chemin du Pradel, 07170 Mirabel

        Mail Institut         Espace libre         Espace Adhérents         Espace Archives         Adhérer         Commander         Webmestre